> Dispositifs kinésithérapie respiratoire > Désencombrement pulmonaire Flutter > Désencombrement pulmonaire Flutter
Désembrement bronchique Flutter Agrandir l'image

Désencombrement pulmonaire Flutter

Nouveau

Le FLUTTER est un dispositif mécanique de nettoyage et de restauration des voies respiratoires (Dispositif Médical Classe 1). Simple a utiliser, son efficacité dans le traitement des pathologies chroniques respiratoires a été démontré par de nombreuses études.

Plus de détails

934 Produits

52,80 €

Pour toutes questions, vous pouvez nous contacter au +33 01 60 93 90 60

En savoir plus

THERAPIE RESPIRATOIRE 

FLUTTER a été conçu pour désencombrer les poumons des sécrétions excessives par une simple manipulation ne prenant que quelques minutes chaque jour.

De nombreuses affections pulmonaires chroniques, entrainent une accumulation de sécrétions collantes (mucus) dans les voies respiratoires et peuvent limiter le flux correct de l’air, rendant la respiration difficile.

Ce mucus stagnant dans les poumons constitue également un environnement idéal pour les bactéries et les microbes qui y trouvent un environnement propice à leur développement. Il en résulte de fréquentes infections pulmonaires, qui, à long terme, peuvent endommager les poumons.

COMMENT FONCTIONNE FLUTTER ?

Lorsque le patient expire dans le FLUTTER, son souffle fera monter ou descendre la bille d’acier située dans la coque de protection ce qui crée des vibrations et une légère augmentation de pression dans les poumons.

A chaque expiration les vibrations dégagent le mucus collé aux voies respiratoires et l’augmentation de pression permet de garder les voies respiratoires ouvertes, même les plus petites, ce qui permet au mucus piégé de commencer à se déplacer dans les voies aériennes supérieures. Ce faisant, lors de l’expiration, les sécrétions commencent à s’évacuer des poumons.

En drainant le mucus excessif hors des poumons et des bronches, la respiration devient beaucoup plus aisée et le risque d’infections pulmonaires est grandement diminué.

Des études* ont prouvé l’efficacité du FLUTTER pour les patients atteints de mucoviscidose, bronchite, dilatation des bronches et d'asthme aigu.

FLUTTER est simple à utiliser, peu coûteux et facilement transportable. Une fois que le patient et sa famille sont informés de son utilisation, il ne nécessite pas l'assistance d'un soignant.

FLUTTER est contre-indiqué pour les patients ayant un pneumothorax, une tuberculose sévère, une hémoptysie (saignement lors de la toux), ou une insuffisance cardiaque droite

DE NOMBREUSE ETUDES DEMONTRENT L’EFFICACITE DU FLUTTER

Etude Flutter

Une étude (1) comparant les effets du FLUTTER à ceux du drainage autogène, indique qu’il est aussi efficace que le drainage autogène pour améliorer le débit expiratoire de pointe, la SpO2, la fréquence respiratoire et le pouls chez les patients atteints de BPCO. Cette étude a conclu que les deux techniques peuvent être utilisées avec la même efficacité chez les patients atteints de BPCO (1). FLUTTER améliore également l’efficacité des bronchodilatateurs chez les patient BPCO stables. (6)

Autre étude (2), comparant cette fois l'utilisation quotidienne du dispositif FLUTTERà domicile à la technique de respiration encycle actif (TRCA) chez les patients atteints de bronchectasie, démontre que FLUTTER est aussi efficace et qu’il est très bien acceptée par les patients.

Les patients souffrant d'asthme aigu présentent souvent une mauvaise évacuation des sécrétions des grandes et petites voies respiratoires. Cependant, la kinésithérapie thoracique n'est généralement pas recommandée pour l'asthme aigu.

Approuvé par la Federal Drug Administration aux États-Unis pour les patients atteints de mucoviscidose et de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), FLUTTER est utilisé afin de favoriser l'élimination du mucus. Une étude (3) a été menée sur 45 enfants âgés de 6 à 16 ans, admis dans un hôpital avec un asthme aigu, afin d’étudier son efficacité sur cette pathologie.

Les résultats de cette étude ont montré une augmentation significative de la CVF et du VEMS chez ceux qui ont utilisé le FLUTTER les 1er et 2eme jour d'hospitalisation par rapport à ceux qui ont reçu le traitement standard.

Des tets in-vitro ont démontré également qu’associer FLUTTER au traitement mucolytique offre un meilleur potentiel thérapeutique sur l’évacuation du mucus (4) et que les patients atteint de mucoviscidose qui l’utilisent présentent une fonction respiratoire améliorée après 1 semaine d’utilisation (5)

(1)   Comparison of Effects of Flutter Device versus Autogenic Drainage on Peak Expiratory Flow Rate, Oxygen Saturation, Respiratory Rate and Pulse Rate in COPD Patients - Shabnam Jahan , Lokender Kumar and Faizan Ahmed -Journal of Novel Physiotherapy and Physical Rehabilitation 2015

(2)   Randomised crossover study of the Flutter device and the active cycle of breathing technique in non-cystic fibrosis bronchiectasis C S ThompsonS HarrisonJ AshleyK DayD L Smith Thorax 2002;57:446–448

(3)   Possible Beneficial Effect of Chest Physical Therapy in Hospitalized Asthmatic Children - RUJIPAT SAMRANSAMRUAJKIT, M.D.,TERRY W. CHIN, M.D., Ph.D.ANCHALEE YUENGSRIGUL, M.D.,TOM NEWTON, R.R.T.ELEIZER NUSSBAUM M.D. -  (Pediatr Asthma Allergy Immunol 2003;16[4] : 295-303).

(4)   Effects of sputum oscillations an rhDNase in vitro : a combine approach to treat cystic fibrosis lung disease. Bonnie Dasgupta, Neuil E. Brow, Malcolm King – Pediatric Pulmology 26 : 250-255 (1998)

(5)   Comparison of Flutter device and chest physical therapy in the treatment of cystic fibrosis pulmonary exacerbation Magdalen Gondor MD, Patricia A. Nixon PhD, Rebecca Mutich RRT,Paul Rebovich MS, David M. Orenstein MD -Pediatr Pulmonol. 1999;28:255–260.

(6)   Use of a Mucus Clearance Device Enhances the Bronchodilator Response in Patients With Stable COPD* Norman Wolkove, MD, FCCP; Hany Kamel, MD; Michael Rotaple, MD; and Marc A. Baltzan Jr., MD - Clinical Investigations

COMMENT UTILISER LE FLUTTER ?

1. Commencez par vous relaxer. Puis assis le dos droit, inclinez légèrement la tête vers le haut pour que votre gorge et votre trachée soient bien ouvertes, cela permet à l’air expiré de sortir en douceur de vos poumons vers le FLUTTER.

  1. Position alternative : avec les coudes placés sur une table à une hauteur qui vous permettra de rester dos droit.
    C’est en expérimentant ces deux techniques que vous trouverez la meilleure pour vous.

    Si vous devez utiliser le FLUTTER dans un lit, asseyez-vous le plus verticalement possible et dans une position qui ne restreindra pas votre capacité respiratoire.

  2. Garder vos joues aussi fixes que possible, car une partie des vibrations produites par le FLUTTER sont inefficaces lorsque vos joues vibrent beaucoup. Aidez-vous d’un miroir si besoin ou maintenez vos joues avec la main restée libre. Ainsi, vous apprendrez le mouvement et vos joues ne vibreront plus autant.

  3. L’angle avec lequel vous tenez le FLUTTER est crucial. Commencez en le tenant avec l’embout parallèle au sol. Le cône est ainsi soumis à une légère inclinaison et cela garantit que la bille de fer ne fait pas que rebondir mais roule également pendant l’expiration.
    Essayer d’incliner le FLUTTER vers le haut et vers le bas afin de voir si vous obtenez une sensation de vibration plus importante dans votre poitrine. Utilisez l’angle qui vous donne la plus forte sensation de vibration

Dégagement et remontée du mucus

  1. Inspirez lentement, plus qu’une respiration normale mais sans remplir complètement vos poumons.
  2. Placez le FLUTTER dans votre bouche en fermant bien vos lèvres autour de l’embout.
  3. Positionnez le FLUTTER à l’angle approprié.
  4. Après avoir maintenu votre respiration pendant 2 à 3 secondes, commencez à souffler dans le FLUTTER en accélérant de manière raisonnable. Il faut éviter d’expirer trop vite et trop fort à ce stade.

Concentrez-vous sur la sensation de vibration dans vos voies respiratoires, les meilleurs résultats étant obtenus quand ces vibrations sont au maximum de leur intensité. Continuez à expirer dans le FLUTTER un peu plus intensément qu’au cours d’une respiration normale. Pour l’instant, il faut éviter toute envie de tousser.

A ce stade, il est important d’inspirer lentement, retenez votre souffle pendant 2 à 3 secondes et pendant l’expiration, ne toussez pas.

Répétez cette technique 5 à 10 respirations pour dégager et déplacer de mucus autant que possible de vos voies respiratoires. Le mucus remontera progressivement à chaque expiration dans le FLUTTER.

Vous êtes maintenant prêt pour l’étape 2

Evacuation du mucus par la toux

Pour évacuer le mucus, effectuez 1ou 2 respirations supplémentaires dans le FLUTTER. Cette fois-ci respirez lentement et complètement en étant installé aussi confortablement possible. Veillez à bien remplir vos poumons d’air. Retenez votre respiration pendant 2 à 3 secondes et ensuite expirez avec force dans le FLUTTER aussi complètement que vous pourrez sans que cela devienne inconfortable.

Cette expiration forcée déplace le mucus dans vos poumons à un niveau qui déclenche la toux.

Si le mucus n’est pas facilement évacué après 1 à 2 manœuvres d’évacuation, essayez de vous racler la gorge comme pour éjecter une miette de pain hors de la gorge).

Normalement pour dégager vos voies respiratoires efficacement, vous aurez besoin de pratiquer 5 à 10 techniques respiratoires pour dégager et déplacer le mucus, sans tousser, suivies de 1 ou 2 techniques respiratoires d’élimination du mucus par la toux.

Si vous trouvez une technique personnelle plus efficace pour dégager et évacuer le mucus, vous serez peut-être amené à modifier la procédure ci-dessus pour atteindre le meilleur effet thérapeutique.

N’oubliez pas que l’idée, est de retirer autant de mucus que possible sans créer d’inconfort. Le FLUTTER vous aidera à réussir.

À quelle fréquence et combien de temps dois-je utiliser mon FLUTTER ?

Généralement, deux séances par jour sont recommandées (le matin et en fin d’après-midi ou le soir). Les sessions durant de 5 à 15 minutes, selon l’état de vos poumons.

Pour éviter de trop vous fatiguer, vous pourrez passer à trois sessions au lieu de deux.

Quand vous n’arrivez plus à expulser de mucus supplémentaire lors du traitement, c’est souvent le signe que la session a été un succès et peut être terminée.

Si les professionnels de santé qui vous suivent vous conseillent une procédure différente, suivez leurs instructions - elles auront été adaptées spécifiquement pour vous.

Comment dois-je nettoyer le FLUTTER ?

Nettoyer le FLUTTER est extrêmement important, comme d’ailleurs tous les dispositifs de thérapie respiratoire utilisés à la maison.

Certains utilisateurs nettoient le FLUTTER après chaque séance afin d’enlever la buée et / ou le mucus de la surface interne.

Pour ce faire, dévissez le couvercle de protection et séparez les composants. Rincez chaque partie à l’eau du robinet, essuyez-les avec un chiffon propre, réassemblez, et rangez dans un endroit propre et sec.

CF Wind Sprints: Episode 12 - Keeping Clear - The Flutter - YouTube

Nos actualités

Card image cap

Promotion sur la gamme anti-UV

Promotion à -50% sur les protections anti-UV certifiées UPF 50+ Protégez vos enfants avec des tee-shirts et chapeaux anti-UV certifiés UPF 50+, soit la plus haute protection solaire. Terminé les tee-shirts anti-UV qui collent, retiennent le sable et qu’on ne portent que sur la plage. Les tee-shir...

Lire la suite
Card image cap

COVID et pollen

Quelle relation entre le pollen et le virus de la COVID ? Ils peuvent tous deux être éliminés par un purificateur d'air GreenAir ou ATA. Le virus COVID, comme tout virus, a besoin de trouver un support pour une transmission aéroportée jusqu'à sa prochaine victime, vous peut-être. Ces supports (pa...

Lire la suite
Card image cap

Asthme : comment choisir sa chambre d'inhalation

Toutes les chambres d'inhalation ne se valent pas Différents modèles sont proposés en pharmacie et quand votre médecin ne spécifie pas la marque, voici quelques repères pour choisir une chambre d'inhalation de qualité : - le matériau de la chambre et des masques doit être antistatique afin de cap...

Lire la suite
Card image cap

HUMIDIFICATION HAUT DEBIT POUR PATIENTS COVID-19

Si, dans le cadre de la Covid-19 et pour pallier à l’encombrement des hôpitaux, la Haute Autorité de Santé a autorisé le suivi à domicile de patients requérant une oxygénothérapie, il ne s’agit que des patients exempts de facteurs de risque, bien encadrés, et dont le besoin en oxygène est < 4L...

Lire la suite

Lire les autres actualités

Livraison offerte*

*À partir de 180 € d'achat

Service client

+33 01 60 93 90 60

Réactivité

Produits innovants

Validé

Produits ayant fait l'objet d'études**

Testé et approuvé**

Par des médecins

**études sur demandes